Shareety ou Pour une poignée de frites

Barcelone, Espagne. Il est 21h00 dans une rue non loin de La Rambla. Il fait chaud et les cafés, bars, restaurants se remplissent. Bondé de touristes venus faire la fête, ce quartier animé comporte également son lot de déshérités, mendiants et sans domicile fixe.

Un concept de burger restaurant attire mon attention. Une fois à l’intérieur, je choisis un veggie burger et sa généreuse portion de frites. Installé sur la table bar en bordure de fenêtre, je profite d’observer les passants qui déambulent. Mon burger terminé, je m’attaque aux délicieuses frites accompagnées de leur sauce rouge maison. Le temps s’écoule paisiblement.

Tout à coup, un homme surgit et se précipite vers moi. Non pas pour me dérober mais pour prendre quelques frites dans mon assiette. Un regard appuyé, un geste brusque de ma part et le voilà qui fait demi-tour et se sauve. Moi, je reste assis là… choqué.

L’effet de surprise dissipé, je réalise ce qui vient de se passer. Un homme affamé tente désespérément de se nourrir dans l’assiette d’un inconnu. Et ma réaction, loin de mes valeurs, l’a fait fuir.

Le problème :  « Je n’étais juste pas préparé à partager ni à donner par charité. »

Ni une ni deux, je vais vers le comptoir et commande une portion de frites à l’emporter. De retour à ma place, je continue à manger mon plat qui a pris une toute autre saveur après cet épisode.

Quelques instants plus tard, le même jeune homme repasse dans la rue. D’un geste, je lui fais signe de venir. Je lui tends alors le petit sac de frites qu’il s’empresse de prendre et de dévorer. Quelle grande satisfaction j’ai ressenti!

De là, le concept Shareety est né. (en savoir plus…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *